Avec le confinement et l’interdiction des événements un peu partout dans le monde, les artistes ont investi le livestream pour continuer à s’exprimer et se connecter à leurs fans. Il y a d’ailleurs une telle profusion de ces performances, que Songkick et Bandsintown les répertorient sur leur page d’accueil.

Ces initiatives généreuses et créatives ont montré l’importance de la culture et de la musique pour notre santé mentale tout en renforçant ce lien si particulier entre l’artiste et ses fans. Mais quelle suite donner à ça ? Et surtout quand est-il des revenus des artistes lorsqu’ils et elles se produisent en livestream via des outils numériques ?

Aujourd’hui, la majorité des lives d’artistes se produisent sur Instagram, Facebook ou YouTube : ces plateformes en profitent donc pour retenir l’attention du public un peu plus longtemps et y capter de la valeur supplémentaire. Valeur pas encore partagée avec les artistes.

Mais néanmoins, de nouvelles solutions commencent à voir le jour un peu partout dans le monde pour valoriser au moins les performances. Nous vous avons sélectionné trois outils adaptés aux artistes, facilement accessibles et efficaces, pour des livestreams qui peuvent être monétisés.

STAGEIT

La plateforme américaine est la plus ancienne dans le secteur du livestream musical.

Stageit propose une interface de live, avec un chat qui permet à l’artiste et aux fans de discuter ensemble. Les fans achètent des crédits (‘Notes’) sur le site pour ensuite acheter des billets pour un live et laisser des « tips » supplémentaires à l’artiste s’ils le souhaitent. Les lives sont limités à 30 minutes maximum, avec 20 minutes de rappel en plus.

Le prix des billets est fixé par l’artiste, et Stageit récupère une commission entre 17% et 27% selon le revenu total de la billetterie.

Fonctionnalité bonus : la plateforme permet de mettre en place des billets solidaires. Des fans peuvent se cotiser pour acheter un billet à une personne qui n’en a pas les moyens.

>> Découvrez Stageit

VEEPS

Créée d’abord pour proposer des packages VIP, la plateforme américaine, conçue par les frères Madden du groupe Good Charlotte propose aux artistes de mettre en place un concert en livestream.

Les artistes se créent des pages dédiées : les fans paient un billet, qui peut être sous forme de package (avec vinyle, pre-save d’albums, merch etc.) avant de visionner le live au moment prévu. Les artistes peuvent également décider si un replay sera disponible.

Veeps a été conçu par et pour des artistes : tout est gratuit. Les fans payent 15% de frais supplémentaires sur leur billet.

>> Découvrez Veeps

LIVE A SHOW

Tout de suite après l’annonce du confinement, la billetterie française Placeminute a lancé avec son bureau canadien, Live A Show. Les artistes peuvent faire des livestreams directement sur une page dédiée, et gratuitement pendant la période de confinement.

Le concert en live peut être gratuit, ouvert aux dons ou protégé via une billetterie. Fonctionnalité bonus : les fans présents sont visibles via une caméra, ce qui permet une interaction directe entre l’artiste et ses fans.

>> Découvrez Live A Show

Il existe évidemment beaucoup d’autres solutions et de nombreux acteurs se lancent sur ce créneau pour proposer des alternatives monétisables. Vous trouverez ci-dessous un tableau récapitulatif des principales offres de livestream existantes, avec un comparatif de leur différentes fonctionnalités, leur coût, etc. Nous essaierons de mettre à jour cet article au fur et à mesure des nouveautés lancés sur ce marché.

Laisser une réponse