Nous avons rencontré Aude Merlet, chef de projets marché du numérique au sein du groupe Audiens. Elle possède un parcours professionnel très riche, de quoi en inspirer plus d’un.e, et s’investit aujourd’hui sur des projets liés à la culture, l’entrepreneuriat, l’innovation et le numérique. Incubateur de startups, mise en relation d’acteurs, prix de l’initiative numérique, aferworks et networking… Des projets passionnants qui mettent en valeur les nouvelles entreprises industries créatives et les personnes qui façonnent cet écosystème. D’ailleurs, Emily participera à deux événements Audiens le 26 et 29 novembre prochains, autour des GAFAs et des startups. Intéressé.e.s ?

Le Mila, le Réseau MAP, le Collectif Merci et maintenant Audiens… Pouvez-vous nous en dire un peu plus sur votre parcours professionnel très riche ?

Dès la fin de mes études en administration des entreprises culturelles en 2008, j’ai passé six mois à l’irma, pour ensuite devenir coordinatrice du Mila. Le Mila est un dispositif d’accompagnement des entreprises de l’industrie musicale implanté dans le 18ème arrondissement et soutenu par la Mairie de Paris. L’objectif du Mila était à sa création en 2002 de redynamiser un quartier par l’implantation de locaux d’activités et de permettre à des jeunes entreprises touchées par la crise du disque d’avoir des bureaux à tarif préférentiel au sein d’un projet collectif. Accompagnant une trentaine d’entreprises, mon rôle de coordinatrice comprenait la gestion globale du projet, de l’administratif à l’accompagnement des entrepreneurs, en passant par les relations avec les partenaires et le soutien à la transition des industries culturelles.

C’est ainsi que j’ai été amenée à collaborer avec les réseaux professionnels tels que le Réseau MAP ou le Collectif Merci afin de renforcer l’engagement du Mila sur son territoire, tisser les liens privilégiés avec les acteurs du secteur ou encore participer à la réflexion collective sur les enjeux professionnels. Ces engagements associatifs ont été très importants pour moi, autant sur le plan professionnel que personnel.

Après sept ans à gérer le projet Mila, j’ai eu l’opportunité, en 2016 de continuer cette mission d’accompagnement des entrepreneurs auprès d’Audiens, sur un enjeu plutôt tourné vers l’innovation et la culture au sens large. C’était pour moi le bon moment de changer de cap et de tenter un nouveau défi.

Pouvez-vous présenter Audiens et ce que vous y faîtes ?

Audiens est le groupe de protection sociale des professionnels de la culture, de la communication et des médias : employeurs, créateurs d’entreprise, salariés permanents et intermittents, journalistes, pigistes, auteurs, travailleurs indépendants et retraités de ces secteurs. Nous les accompagnons en retraite complémentaire et en assurances de personnes. Notre périmètre couvre également la gestion des congés des intermittents, une offre de soin et de prévention sans oublier les services dédiés aux start-up via le Réseau Culture & Innovation dont je suis en charge.

Justement, pouvez-vous nous en dire plus sur le Réseau Culture & Innovation ?

Le Réseau Culture & Innovation a été créé en 2014. Il a pour objectif de fédérer les nouveaux professionnels du numérique au service de la culture et les acteurs traditionnels des industries culturelles et créatives. Les différentes initiatives du réseau permettent d’accompagner les entrepreneurs et nouveaux entrants du secteur dans leur développement.

Aujourd’hui, l’écosystème de start-up créé avec le Réseau Culture & Innovation est fort de plus de 600 contacts régulièrement mobilisés autour de multiples actions et services. Parmi les plus emblématiques je citerais le Prix de l’initiative numérique qui récompense et promeut chaque année trois projets innovants au service de la culture, de la communication et des médias.

Pour la 5ème édition en 2018, nous avons reçu plus de 120 candidatures et avons récompensé la start-up Imparato qui développe une application de mémorisation dédiée aux comédiens, pour mieux apprendre et partager les textes du répertoire théâtral. La prochaine édition du prix numérique aura lieu à partir du 2 janvier 2019, le dépôt de candidature se fera via la plateforme dédiée.

Parmi les initiatives du Réseau Culture & Innovation, on trouve également la Nurserie Culture & Innovation. Quels sont les services proposés à travers cet incubateur et quelles en sont les conditions d’admission ?

Il s’agit d’un dispositif dédié au développement des start-up de la culture dans leur phase d’amorçage. Notre accompagnement donne accès, pendant un an à un espace de co-working dans nos locaux, un accompagnement ponctuel en interne sur les fonctions supports (social, juridique ou financier) et la participation au Réseau Culture & Innovation (événements, rencontres professionnelles, relais de communication…).

L’admission se fait sur dossier de candidature, accessible sur notre site. Il y a deux sessions par an, dont une en cours jusqu’au 10/12/2018. Pour être sélectionné, il faut notamment avoir créé une entreprise dont le projet est basé sur une innovation technologique ou d’usage en rapport avec les industries culturelles, ce projet doit aussi montrer un potentiel de développement économique rapide et être en étape de maturation ou d’amorçage.

Le 26 novembre, Emily participera à l’afterwork dont le thème est : « Créateurs de contenu & GAFA : quel avenir commun ? ». A qui s’adresse cet afterwork et pourquoi ce sujet vous semble nécessaire à aborder ?

Une fois par an nous rassemblons des professionnels pour échanger sur les grandes évolutions technologiques et leur impact sur le monde de la culture. Ce moment de réflexion est l’occasion idéale de fédérer les nouveaux entrants et professionnels traditionnels du secteur.

Après avoir abordé la blockchain et l’intelligence artificielle, il nous a semblé pertinent de se recentrer sur les créateurs et leurs enjeux face aux géants d’internet. Grâce à son expertise, Emily y apportera sa vision porteuse d’un message optimiste pour nos créateurs et leurs partenaires.

Audiens organise également des déjeuner networking, en quoi sont-ils différents des afterwork ?

Les afterworks sont des moments d’échanges et de réflexions, alors que les déjeuners networking sont moins formels et plus réguliers. Ils visent à faciliter les échanges directs et les retours d’expériences. Nous avons reçu des personnalités de secteurs variés comme Paul Kistner, secrétaire général de MK2 ou Guy Mamou-Mani, co-président du Groupe Open. D’ailleurs le 29 novembre, nous recevrons Emily à la rencontre des start-up du Réseau Culture & Innovation, les inscriptions sont encore ouvertes.

Un dernier mot pour la fin ?

En deux ans et demi chez Audiens, j’ai compris la nécessité de travailler son réseau pour un entrepreneur. Aller à la rencontre de ses pairs et des mentors possibles est particulièrement important dans nos domaines. Les réussites des start-up telles que Tracktl et Nomad Music, que nous avons accompagné en témoignent.

Pour tout renseignement sur le réseau Culture & Innovation, vous pouvez me contacter à l’adresse : culture.innovation@audiens.org

Vous retrouvez Audiens sur son site Internet, Facebook, Twitter et LinkedIn.
Crédit photo : Erwan Floc'h

Laisser une réponse