L'enjeu de la parité femmes-hommes se joue sur tous les plans, et dans tous les secteurs. C'est le constat de shesaid.so, un réseau mondial de femmes qui travaillent dans l'industrie musicale. Crée en 2014 aux Etats-Unis, le réseau a pour objectif de créer un environnement qui soutient la collaboration, la créativité et des valeurs positives pour toutes les femmes qui travaillent dans cette industrie. Un moyen de donner de la visibilité au travail de ses femmes et de favoriser les échanges entres elles. Une initiative qui nous tient à coeur chez nüagency et que nous partageons aujourd'hui avec vous ! Nous avons donc rencontré Yaël Chiara qui pilote le réseau shesaid.so en France : elle nous a expliqué la genèse du réseau et ses objectifs, son fonctionnement en France et au niveau global et nous a dévoilé les prochaines actualités. Save the date : les prochaines rencontres auront lieu le 30 juin à Toulouse et le 3 juillet à Paris !

Pouvez-vous présenter shesaid.so et ce que vous y faîtes respectivement ?

shesaid.so France est un réseau de femmes qui travaillent dans la musique. Ce groupe est destiné à partager des idées, des bons plans, des conseils, des opportunités de travail dans le monde entier. Créé entre Londres et Los Angeles, le réseau shesaid.so continue de se développer à travers le monde avec des relais de Berlin à Mumbai, de Johannesburg à New York.

Chaque membre a son rôle à jouer dans shesaid.so mais le noyau dur est composé comme suit :

Rachel Graham, Infiné, en charge de la communication pour shesaid.so France

Marine DeBryun, Bureau Export, responsable des partenariats pour shesaid.so France

Sarah Carrier, Kitsuné, en charge des événements pour shesaid.so France

Claire Morel, Universal Music, responsable de l’accompagnement et du développement des antennes locales pour shesaid.so France

Marika Dony, Indépendante, en charge du Community Management pour shesaid.so France

Yaël Chiara, PIAS Group, pilote le groupe shesaid.so France

D’où vient le nom shesaid.so ?

Jeune femme dans la tech à Los Angeles (MixCloud), Andreea Magdalina sent très vite la nécessité de créer un groupe de femmes pour lutter contre l’isolement dans lequel elle se trouve et crée ainsi shesaid.so en 2014, que l’on pourrait traduire en français par ‘Ainsi dit-elle’.

A qui s’adresse shesaid.so ? Et comment faire pour y adhérer ?

Le groupe international shesaid.so est très varié et composé de femmes à tous les niveaux de hiérarchie, dans tous les genres de musique. Indépendantes ou au sein d’entités, elles sont programmatrices, ingés son, back liners, comptables, régisseuses, label managers, éditrices, artistes, dans le digital ou la promo. Toutes sont les bienvenues.

Pour faire partie du réseau shesaid.so France, il suffit dans un premier temps de se présenter en quelques lignes sur une de ces plateformes : le groupe Facebook pour être au courant… de loin, sur le Google Group pour une meilleure communication, ou sur le site pour rejoindre le groupe mondial.

Vous organisez des apéros de networking tous les mois à Paris et Lyon. Quels sont les objectifs de ces moments de rencontre ?

Ces apéros networking sont autant d’occasions de se rencontrer et de partager des expériences de femmes dans l’industrie. Avec un public exclusivement féminin, les sujets sont abordés sans ambages, et avec beaucoup de bienveillance. C’est très inspirant pour toutes les personnes présentes, celles qui s’expriment et celles qui écoutent, celles qui débutent et celles qui sont plus chevronnées, et ça nous montre à quel point le besoin de se retrouver et de s’entraider est criant. A ce propos, le prochain rendez-vous aura lieu à Toulouse le 30 juin prochain et à Paris, le 3 juillet.

Combien de membres comptez-vous à l’international et en France ?

Nous sommes plus de 2700 membres actives à l’international et 250 en France même si le groupe Facebook de shesaid.so France compte plus de 2 300 membres.

Quels sont objectifs globaux du réseau ? Et en France ?

- Casser les stéréotypes de genres dans l’industrie musicale en faisant émerger des modèles divers pour les générations futures ;

- Mettre en avant le “gender gap” et faire savoir aux femmes qu’une aide est disponible tout au long de leur carrière ;

- Accroître le profil des femmes qui ont un impact dans l’industrie musicale ;

- Augmenter le nombre de femmes avec des rôles actifs dans l’industrie musicale, de façon transversale dans tous ses domaines.

shesaid.so est un réseau mondial : y a t-il des disparités concernant l’égalité femmes-hommes dans l’industrie musicale en France, par rapport à d’autres pays ?

On ne peut pas parler pour les autres mais il est certain qu’on assiste à des disparités de traitement en fonction des cultures de chacune. Par exemple, chez nous, le rapprochement avec les institutions se fait de manière naturelle alors qu’en Angleterre, shesaid.so a établi de nombreuses connexions avec des marques.

Quelles sont les actualités à venir en France ?

Nous avons le plaisir d’ouvrir une antenne à Toulouse ce mois-ci et d’autres vont suivre à la rentrée afin d’être au plus près de toutes les femmes de l’industrie. Un de nos objectifs principaux pour 2018/2019 est de développer le réseau shesaid.so en région pour plus d’inclusion. Et en parallèle, des partenariats sont en cours pour apporter aux membres plus de visibilité et de notoriété.

Un dernier mot pour la fin ?

On est plus fortes à plusieurs !

Vous pouvez suivre le réseau international shesaid.so sur Facebook, Twitter et le site Internet.

Laisser une réponse