Pouvez-vous présenter Auvergne-Rhône-Alpes Spectacle Vivant et ce que vous y faîtes ?

Auvergne-Rhône-Alpes Spectacle Vivant (ex « La Nacre ») est un pôle de ressources et d’accompagnement au service des professionnels engagés dans le développement d’initiatives artistiques et culturelles, principalement dans le spectacle vivant. L’objectif de nos actions est le développement et la pérennisation des structures culturelles en région. Pour ma part, j’ai en charge la communication de la structure et l’animation d’un groupe de travail réunissant des communicants culturels de la région avec lesquels nous travaillons sur les problématiques liées à nos métiers.

Auparavant, la structure se prénommait La Nacre : après une assemblée générale au mois de décembre, la structure a changé de nom et s’intitule désormais Auvergne-Rhône-Alpes Spectacle Vivant. Pourquoi ce changement de nom et qu’est-ce que cela va changer pour vous ?

La principale raison de ce changement de nom est l’élargissement des missions de la structure à l’ensemble du territoire régional. Jusqu’à présent nous intervenions uniquement sur la partie rhônalpine, à partir de cette année, nous développerons aussi nos actions sur la partie auvergnate. Cette évolution s’accompagne d’une réflexion sur le projet de la structure et bien sûr sur l’adaptation de nos modes d’interventions à la réalité des professionnels que nous souhaitons accompagner. Leurs problématiques ne sont pas les mêmes selon les territoires sur lesquels ils sont implantés. La région Auvergne-Rhône-Alpes est très vaste et géographiquement très diverses, avec de grands pôles urbains mais aussi de nombreuses zones rurales.

Quels sont les services que vous proposez aux professionnels du spectacle vivant au sein de l’agence ?

Nous proposons tout au long de l’année des « Rendez-vous », ouverts à toutes et tous, qui prennent la forme de rencontres professionnelles, journées d’information, ateliers et rendez-vous conseil sur des questions transversales à toutes les esthétiques artistiques : modèles économiques, évolutions juridiques, emploi, équité territoriale… Pour aller plus loin, nous avons également mis en place des dispositifs tels que « Start me up » sur le développement et la pérennisation de son projet ou « Culturdiag » sur le pilotage financier de son projet. Enfin, nous mettons également un grand nombre de ressources à la disposition de nos publics via notre site internet (guide entreprendre dans la culture, fiches bibliographiques, recueil d’articles…).

Vous avez co-organisé avec Auvergne-Rhône-Alpes livre et lecture (ex Arald) le Forum « Entreprendre dans la Culture » en Auvergne-Rhône-Alpes les 20 et 21 novembre 2017. Emily y a animé un atelier sur « L’identité numérique : quelle stratégie pour quels réseaux sociaux ? ». Pourquoi ce thème vous a paru important à aborder ?

En effet, depuis 2016, nous déclinons en région ce forum initié par le ministère de la Culture à l’échelle nationale. Cela nous permet au cours de deux journées d’aborder un grand nombre de thématiques qui sont au cœur des problématiques actuelles des professionnels de la culture dans le développement de leurs activités.

J’ai demandé à Emily d’intervenir sur la question du numérique et des réseaux sociaux car même si ce sont des outils qui prennent aujourd’hui une très grand place dans notre quotidien, certaines personnes ont encore des difficultés en s’en emparer. Il y a bien sûr la connaissance nécessaire au fonctionnement de ces outils mais aussi et surtout la capacité à les intégrer dans une démarche stratégique. C’est sur ce dernier point que je souhaitais mettre l’accent à l’occasion du forum. Je relie aussi cette question à celle du traitement des données (big data), autour de laquelle nous avons également consacré une table ronde pendant le forum. Le numérique modifie nos façons de travailler et les rapports que nous entretenons avec nos collaborateurs, nos partenaires, nos publics… il me paraît essentiel que les acteurs culturels appréhendent ces mutations et les enjeux qui y sont liés.

Un dernier mot pour la fin ?

Pour finir, j’aimerais vous parler de deux sites internet :

> www.travaillerdanslaculture.fr que nous avons réalisé en 2016 et qui est un guide en ligne pour tous les employeurs et les salariés du spectacle vivant permettant de trouver un mine d’informations sur tout ce qui concerne l’évolution de leurs carrières (formations continues, droits du travail, retraite…).

> www.mesdebutsdanslaculture.fr qui sera prochainement en ligne. Il fonctionne sur le même principe que le premier mais à l’attention cette fois des jeunes diplômés qui souhaitent effectuer leurs premiers pas dans la vie professionnelle.

Deux exemples de ce que nous mettons en place, en nous appuyant sur le numérique, afin de faciliter l’accès à l’information et à la ressource pour les professionnels ou futures professionnels !

Vous pouvez retrouver l'actualité de l'agence Auvergne-Rhône-Alpes Spectacle Vivant sur leur site Internet, Facebook et Twitter.

Laisser une réponse